“Only love can be divided endlessly and still not diminish.”

14232464_10207944961756813_5784556046467539602_n

9 mois plus tard…

Sincèrement…la raison que je n’ai pas écris depuis tout ce temps est que je ne savais pas quoi dire. J’avais le syndrome de l’imposteur à vouloir me prendre pour une écrivaine. Depuis toute jeune que j’aime écrire et tout d’un coup, je ne pouvais tout simplement plus. Ça a un lien avec ce qui est plus bas…

Depuis, j’ai changé d’emploi parce que l’autre avant était empoisonné. Tellement que j’en ai fait une dépression. Tsé le genre de matin où tu te réveilles et que tu pleures ? Ça c’était moi durant quelques mois. Je suis resté parce que je n’avais pas le choix à ce moment-là. L’ambiance de travail était tout simplement insoutenable pour moi, j’allais pleurer dans les toilettes….à ce point-là. Mais vous savez quoi, j’ai décidé que je n’endurais pas ça plus longtemps et je me suis mise à la recherche d’un emploi. J’ai dû manquer beaucoup de travail pour les entrevues donc moins d’argent, mais FUCK CA, y’a aucun montant d’argent qui aurait fait que je serais resté là…y’a RIEN qui aurait fait que je serait resté.

BREF ! Depuis 2 semaines que je suis à l’emploi d’un employeur MERVEILLEUX. Tout le monde est super gentil, je me sens ENFIN à ma place et j’ai l’impression d’être un être vivant au lieu d’un bibelot qu’on ignore, qu’on back stab et qu’on menace. Je n’ai que des bons commentaires à mon égard où je suis maintenant et ça fait tellement différent. Sincèrement, c’est la meilleure job que j’aurais pu souhaiter. Seulement 2 semaines et je me sens chez moi, j’ai même hâte d’aller au travail….OUI, c’est étrange mais j’en suis tellement heureuse. Ça paraît dans mon attitude en général.

Sur une autre note…

Je suis ENFIN déménagée…moi qui en parle depuis toujours. IL ÉTAIT TEMPS. C’est encore mieux que ce que j’aurais pu espérer. Je me suis sentie chez moi en très peu de temps. HOME SWEET HOME! Quand je reçois ma famille chez moi, je me sens tellement bien et j’adore ça.

En mai je suis devenue Madame Beaulieu😉 C’était super simple. C’était au Palais de justice avec nos témoins et c’est tout. Simple…comme nous ! Rien d’extravagant. Je suis donc une femme mariée ! Who would have thought! Bah je me dis qu’après 7 ans et demi c’est sûr que j’y pensais !😉

Le prochain projet c’est les enfants…je crois que j’ai été mise sur terre pour être mère. Quand je vois un enfant, je ne peux m’empêcher de sourire et de me dire que je suis vraiment rendue là. Depuis que mon neveu est né que je me dis que je veux des enfants, mais, depuis 1 an, je ne pense qu’à ça. C’est comme une espèce d’obsession. Mon chum est pareil, il veut des enfants et il est prêt. Des fois même plus que moi. Le père de mon chum lance des petites phrases du genre: « moi j’ai vraiment hâte d’être grand-père, moi j’ai pas de petits-enfants, PIS ? C’est quand les enfants ? » Je regarde mon chum en me disant: OUIN, moi aussi j’aimerais avoir un petit bébé.

Sur ce, je reprends enfin le goût le l’écriture et le goût de vivre pleinement aussi. Le changement fait vraiment du bien…c’est merveilleux.

La seule chanson qui me vient en tête c’est LA VIE CHANTE lalalalala…..urgh….sort de ma tête René Simard….

♥♥♥

Rosie

7 mois après…

.facebook_1449075969033

Je suis ENFIN de retour sur mon blog. Après un manque de motivation et une période extrême de travail sur moi-même (still in progress), j’avais pris une pause d’écriture…une pause de tout en général.

Mai 2015: Diagnostic TAG (Trouble d’anxiété généralisé)

Décembre 2015: La médication aide…parfois…pas toujours mais sincèrement, c’est pas la médication qui va me « guérir ». I’m keeping an eye open et je vais continuer à travailler sur moi.

Je ne sais pas pourquoi mais aujourd’hui j’écrirais un roman. Un truc super positif pour me dire qu’après tout, que malgré les coups de pelle dans la face que mon cerveau semble vouloir m’infliger, parce qu’apparemment mon anxiété reste un peu plus longtemps que désirée…Comme la personne qui «brette» dans le cadre de porte après que tout le monde soit parti. Des fois…j’ai pas envie d’être là et/ou être bourrée de médicaments et d’autres jour où je suis bien. J’ai besoin de positivisme dans ma vie en ce moment.  J’ai besoin de me sentir belle et en forme. Je dois défouler mon énergie en dehors de ma tête…donc…je m’essai avec le gym encore ?

Dans 23 jours c’est Noël et je suis tout simplement énervée à cette idée. Le temps des fêtes à quelque chose d’euphorique, quelque chose de magique. Le temps des fêtes qui revient me rend complètement folle dans le bon sens. J’adore ça. Les partys, la tourtière, la ragoût de pattes, les cadeaux, les cartes, les becs, les manteaux sur le lits et les bottes dans le bain. Pas de stéréotypes hein?

Ça me manquait. Welcome back old new me.

Ciao bye

xxxxxxxx

Rosie

 

Révélation de l’année

Je sais que j’ai des sujets plutôt «dark» ces temps-ci mais celui-là…ça fait vraiment partie de moi…

J’ai un trouble d’anxiété généralisée (un T.A.G.). Ça sonne «dark» et intense quand même.  Pour moi, c’est un peu un fardeau,  une nouvelle manière de comprendre ce qui se passe dans ma tête depuis plusieurs mois….voire plusieurs années. Je sais que j’en ai déjà parlé de mon anxiété (qui n’était pas diagnostiquée à ce moment-là) mais sincèrement, depuis quelques mois…c’est l’apogée de mon anxiété…comme son couronnement.

Moi qui est hypocondriaque sur les bords, j’ai pensé, jusqu’à récemment, que ce n’était pas un T.A.G. mais bien juste mon tempérament mais un médecin a mis le doigt dessus et m’a dit : TIENS! Maintenant part de là et remonte la pente. Oui tu vas avoir besoin d’anti-dépresseur (anti-anxiété) et de voir un psy mais au moins dis-toi que tu ne voudras plus t’arracher le cerveau. Ce jour-là, (23 mai) ce fut la révélation de l’année dans la catégorie «Aidez-moi je ne sais plus quoi faire» Ça aura quand même pris 3 grosses semaines avant que mon chum ne me force à aller à la clinique…merci dailleurs ♥

Pour un peu expliquer :

Le soir, c’est la crise d’angoisse assurée, je dois me ressaisir et me dire : «WOAW! Ça suffit», je dois me parler…je n’ai pas le choix. Je n’arrive plus à respirer comme il faut, ma tête se mets à tourner dans le vide…je ne pense à rien en particulier mais ma tête elle, tourne sans arrêt., je me tortille dans mon lit (je deviens un peu maniaque ex : je gosse dans mes cheveux beaucoup trop et trop vite, je gosse avec mon pied en le gigotant et BIEN PLUS)Je pense à tes trucs bizares comme la mort (pas dans le sens suicidaire mais la mort en général) j’imagine des trucs vraiment louches. Au travail je m’en rend compte quand je dois recommencer à écrire un # ou une phrase plus de 2 fois juste parce que je ne suis pas satisfaite de la manière que je l’ai écrit car j’ai TOUJOURS l’impression que j’ai fait une erreur…on dirait que mon corps me dit: NON, ça marche pas! J’angoisse.

Hier (24 mai), j’ai eu la plus grosse crise de panique à date (au moins j’étais avec mon chum)…c’est la journée que j’ai commencé ma médication pour l’anxiété. Mon cœur battait trop fort…BEAUCOUP trop fort, je croyais qu’il allait arrêter d’un coup.  Je n’arrivais plus à respirer. Je regardais mon chum qui avait l’air tellement apeuré et je lui disais que je l’aime sans arrêt…comme si je croyais ne plus le revoir…j’ai pleuré beaucoup évidemment. Je shakais, c’était pas beau à voir.

Aujourd’hui est un autre jour, j’espère que je passerai une meilleure nuit.

Je regarde la liste de symptômes et je me dis…ça en explique des affaires…comme si tout d’un coup un mettait de la lumière dans un tunnel resté dans le noir depuis tellement longtemps. Liste de symptômes:

  • Agitation
  • Fatigabilité
  • Difficultés de concentration
  • Irritabilité
  • Tension musculaire
  • Perturbation du sommeil
  • Tremblements
  • Palpitations cardiaques
  • Difficultés à respirer

Pour bien comprendre (de manière imagée et humoristique ce qu’est l’anxiété, vous devriez aller voir ÇA tout de suite! (merci Pharmachien)

Je voudrais aussi dire merci à ma famille d’avoir compris et de ne pas m’avoir jugé avec cette maladie qui est nouvelle pour moi et qui me fait pas mal peur. Merci de m’avoir dit que vous vouliez être là pour moi. ♥♥♥♥  Je vous aime!!!

Ciao Bye.

Rosie ♥♥♥

et c’est parti.

Daydreaming, daydreaming all the time

3wBPUcDrR9KaduD3PvkY_DSC_0915

* my dream is not to be judged here….just saying*

Bon, je parle ici du genre de rêve que tu sais très bien qui n’arrivera jamais mais qui te garde allumé malgré tout.  Pour moi, ce rêve est d’ouvrir un restaurant/café/shop de peut-importe (que ce soit un café vraiment «cute» qui sert aussi des trucs à manger genre des soupes, salades, sandwichs et autres) un cupcake shop ou traiteur (c’est ma soeur qui m’a donné le goût de faire le service de traiteur). J’ai pas un rêve précis…plus une vision.

Pour moi, c’est ça mon rêve. J’aime toujours faire des plats, des recettes et essayer de nouvelles choses et on m’a souvent dit qu’on me voyait ouvrir un cupcake shop (y’en a beaucoup à Montréal I know) ou un petit café alors, pour moi, ça ne m’en prends pas plus que ça «to get me dreaming».

Je n’ai pas la fibre des affaires, du moins, je crois, et c’est pour ça que je ne me lance pas dans ce côté là. Comme je dis, c’est un rêve fou qui ne se réalisera probablement jamais mais….ça garde mon esprit éveillé.

Un beau rêve tout de même.

Ciao bye

Rosie ♥♥♥

P.S.: Je vais essayer de poster au moins 2 articles par semaine, sinon plus ! OH! how I missed this!

Le monstre dans la jarre

11010528_10204501581194451_2508520748106321704_n

La majorité du temps dans la vie, on se sent bien dans notre peau mais parfois, un petit monstre se réveille et vient gruger dans notre jarre à biscuit d’estime de soi. Des fois il en mange un grosse partie et il faut ré-remplir notre jarre. PAS LE CHOIX!

Durant mon adolescence (au début du secondaire), comme beaucoup de monde, mon estime était pas très haute. J’arrivais dans une nouvelle école quand toutes mes amies sont allées dans une autre. MEH! Quand mon secondaire 4 est arrivé, je commençais l’année du bon pied mais une grosse suite d’évènement a fait que mon année, je l’ai fini in-extremis. Mon estime à touché le fond de la jarre cette année-là. Je ne voulais plus vivre, c’est aussi simple que ça. Après un changement d’école plus qu’attendu, j’ai commencé l’école avec l’estime écorché mais j’étais encore là, mon cœur battait et je souriait malgré tout.  BON! Au moins le monstre n’a pas gagné ! Quand j’ai commencé le cégep, le monstre a refait son apparition, malgré mes protestations bien sur. Ce fut ma chute. Quand j’ai quitté le cégep, je me suis retrouvé dans une espèce de fond de baril de jarre de biscuit pas cool où j’ai quitté ma job, où j’allais plus a l’école et où je me sentais ÉNORMÉMENT jugé par mon entourage.

Après avoir trouvé un emploi et recommencé l’école, j’ai recommencé à monter la côte et ré-remplir ma jarre. C’est certain que c’est pas toujours évident d’avoir une estime de soi de feu et je suis bien placé pour le savoir. En général je m’aime bien. Je trouve que je suis un peu socially awkward (ce qui est tout le contraire de tout le monde dans ma famille) mais ça passe. J’ai toujours peur de décevoir et je sais que certaines personnes se sont beaucoup servis de ça pour me faire sentir mal de faire certaines choses et etc mais que voulez-vous, I should’ve know better. Le monstre s’en ai régalé.

Mon estime reprend le dessus aujourd’hui et j’aimerais en profiter pour dire à quel point c’est difficile d’être bien avec soi-même. Avec les attentes, les clichés et les stéréotypes, c’est très dur de se retrouver la dedans. Je travaille la dessus à tous les jours avec l’espoir qu’un jour je sois AU MOINS en paix avec mon physique et ma petite tête. À trop vouloir changer, on oublie le plus important…et ça…c’est d’être heureux (quétaine time) dans sa tête et dans sa peau malgré ce que les autres peuvent penser.

Merci et ciao bye.

😘

Rosie

Les cons de ma vie

royalty-free-stock-images-wood-textures

Bon, ça sonne un peu condescendant tout ça mais laissez-moi m’expliquer. Dans notre vie on a tous déjà eu un con dans notre entourage. Pour moi, ça m’arrive souvent.  😉

Mais en même temps je me dis que je dois être la conne de quelqu’un d’autre. Tu sais la personne quand on te demande: «C’est qui la personne la plus niaiseuse/weird que tu connais?», le premier nom qui te viens en tête c’est probablement Rosie. PAS GRAVE! Tu es mon con à moi aussi. Pas dans le sens de méchant NOOOON! mais plus dans le sens de fou-fou, weird ou tête en l’air. Parfois c’est dans le sens de «maudit-criss-de-cave» mais ça c’est une autre histoire que je ne veux pas vous raconter.

Je sais que des fois, je suis super-hyper-trop sérieuse mais la majorité du temps je fais des niaiseries et des faces louches et what ever. Mes cons à moi c’est mon chum et ma belle-sœur Marie-Pier…quand on est ensemble….ça doit tellement être weird que TOUT LE MONDE doit se dire: OK…eux…ce sont mes cons! Il y a aussi ma sœur, avec qui je connecte sur beaucoup de point. On a le même humour!

Et non, (je le répète encore) ce n’est pas méchant! Je vous aime de tout mon cœur. You’re always in my heart bro.

Peace up, A-Town Down (Usher de 2004, sors de ce corps)

Ciao Bye ♥♥♥

Rosie

Brunch familial OU la rencontre du 3e type

images-gratuites1

Peut-être weird à dire mais, en 6 ans, ma famille n’a jamais rencontré la famille de mon chum. SUPER weird. En fait, ils se sont pas mal tous déjà vu (sauf mon père) mais pas un gros gathering, un peu éparpillés.

Ce dimanche (12 avril) peu après notre anniversaire (3 avril) à moi et mon chum/fiancé/homme/chose mutante, il y aura une fête pour nos fiançailles et se sera l’occasion pour nos 2 familles d’ENFIN se rencontrer, se rencontrer pour de vrai. Y’a fallu qu’on attendre 6 ans ? Incroyable mais vrai. Donc dimanche au menu: brunch chez mon beau-père à L’Île-Bizard avec nos familles (je dirais bien ma famille car la famille de mon chum est devenue la mienne aussi avec le temps) Beaucoup de monde, une 20aine de personnes sont attendues 🙂 J’ai vraiment hâte de voir tout le monde.

Voyez-vous, on habite pas encore ensemble mon chum et moi mais ça s’en vient(été 2016 here we come). Oui oui, même après 6 ans, mais la vie en a décidé autrement que voulez-vous. Pour ma part, je capote (dans le bons sens) J’ai tellement hâte. Dans ma tête de fille méga-trop-intensément-sur-le-bord-d’être-gossante organisée, j’ai déjà commencé l’inventaire des choses qu’on a, qu’on doit acheter et de ce qu’on doit vendre. Je regarde tous les sites style IKEA et autres et j’ai aussi commencé à regarder les appartements sur Kangalou (qui est un site-web absolument merveilleux) pour me donner une idée de ce qui nous conviendrait comme quartier et etc. SO MUCH PLANNING! And I looooove it.

Je me laisse emporter facilement je dois le dire. Je carbure aux projets, ça c’est vrai.

Ciao bye.

♥♥♥♥

Rosie