Le monstre dans la jarre

11010528_10204501581194451_2508520748106321704_n

La majorité du temps dans la vie, on se sent bien dans notre peau mais parfois, un petit monstre se réveille et vient gruger dans notre jarre à biscuit d’estime de soi. Des fois il en mange un grosse partie et il faut ré-remplir notre jarre. PAS LE CHOIX!

Durant mon adolescence (au début du secondaire), comme beaucoup de monde, mon estime était pas très haute. J’arrivais dans une nouvelle école quand toutes mes amies sont allées dans une autre. MEH! Quand mon secondaire 4 est arrivé, je commençais l’année du bon pied mais une grosse suite d’évènement a fait que mon année, je l’ai fini in-extremis. Mon estime à touché le fond de la jarre cette année-là. Je ne voulais plus vivre, c’est aussi simple que ça. Après un changement d’école plus qu’attendu, j’ai commencé l’école avec l’estime écorché mais j’étais encore là, mon cœur battait et je souriait malgré tout.  BON! Au moins le monstre n’a pas gagné ! Quand j’ai commencé le cégep, le monstre a refait son apparition, malgré mes protestations bien sur. Ce fut ma chute. Quand j’ai quitté le cégep, je me suis retrouvé dans une espèce de fond de baril de jarre de biscuit pas cool où j’ai quitté ma job, où j’allais plus a l’école et où je me sentais ÉNORMÉMENT jugé par mon entourage.

Après avoir trouvé un emploi et recommencé l’école, j’ai recommencé à monter la côte et ré-remplir ma jarre. C’est certain que c’est pas toujours évident d’avoir une estime de soi de feu et je suis bien placé pour le savoir. En général je m’aime bien. Je trouve que je suis un peu socially awkward (ce qui est tout le contraire de tout le monde dans ma famille) mais ça passe. J’ai toujours peur de décevoir et je sais que certaines personnes se sont beaucoup servis de ça pour me faire sentir mal de faire certaines choses et etc mais que voulez-vous, I should’ve know better. Le monstre s’en ai régalé.

Mon estime reprend le dessus aujourd’hui et j’aimerais en profiter pour dire à quel point c’est difficile d’être bien avec soi-même. Avec les attentes, les clichés et les stéréotypes, c’est très dur de se retrouver la dedans. Je travaille la dessus à tous les jours avec l’espoir qu’un jour je sois AU MOINS en paix avec mon physique et ma petite tête. À trop vouloir changer, on oublie le plus important…et ça…c’est d’être heureux (quétaine time) dans sa tête et dans sa peau malgré ce que les autres peuvent penser.

Merci et ciao bye.

😘

Rosie

Publicités

Les cons de ma vie

royalty-free-stock-images-wood-textures

Bon, ça sonne un peu condescendant tout ça mais laissez-moi m’expliquer. Dans notre vie on a tous déjà eu un con dans notre entourage. Pour moi, ça m’arrive souvent.  😉

Mais en même temps je me dis que je dois être la conne de quelqu’un d’autre. Tu sais la personne quand on te demande: «C’est qui la personne la plus niaiseuse/weird que tu connais?», le premier nom qui te viens en tête c’est probablement Rosie. PAS GRAVE! Tu es mon con à moi aussi. Pas dans le sens de méchant NOOOON! mais plus dans le sens de fou-fou, weird ou tête en l’air. Parfois c’est dans le sens de «maudit-criss-de-cave» mais ça c’est une autre histoire que je ne veux pas vous raconter.

Je sais que des fois, je suis super-hyper-trop sérieuse mais la majorité du temps je fais des niaiseries et des faces louches et what ever. Mes cons à moi c’est mon chum et ma belle-sœur Marie-Pier…quand on est ensemble….ça doit tellement être weird que TOUT LE MONDE doit se dire: OK…eux…ce sont mes cons! Il y a aussi ma sœur, avec qui je connecte sur beaucoup de point. On a le même humour!

Et non, (je le répète encore) ce n’est pas méchant! Je vous aime de tout mon cœur. You’re always in my heart bro.

Peace up, A-Town Down (Usher de 2004, sors de ce corps)

Ciao Bye ♥♥♥

Rosie

Brunch familial OU la rencontre du 3e type

images-gratuites1

Peut-être weird à dire mais, en 6 ans, ma famille n’a jamais rencontré la famille de mon chum. SUPER weird. En fait, ils se sont pas mal tous déjà vu (sauf mon père) mais pas un gros gathering, un peu éparpillés.

Ce dimanche (12 avril) peu après notre anniversaire (3 avril) à moi et mon chum/fiancé/homme/chose mutante, il y aura une fête pour nos fiançailles et se sera l’occasion pour nos 2 familles d’ENFIN se rencontrer, se rencontrer pour de vrai. Y’a fallu qu’on attendre 6 ans ? Incroyable mais vrai. Donc dimanche au menu: brunch chez mon beau-père à L’Île-Bizard avec nos familles (je dirais bien ma famille car la famille de mon chum est devenue la mienne aussi avec le temps) Beaucoup de monde, une 20aine de personnes sont attendues 🙂 J’ai vraiment hâte de voir tout le monde.

Voyez-vous, on habite pas encore ensemble mon chum et moi mais ça s’en vient(été 2016 here we come). Oui oui, même après 6 ans, mais la vie en a décidé autrement que voulez-vous. Pour ma part, je capote (dans le bons sens) J’ai tellement hâte. Dans ma tête de fille méga-trop-intensément-sur-le-bord-d’être-gossante organisée, j’ai déjà commencé l’inventaire des choses qu’on a, qu’on doit acheter et de ce qu’on doit vendre. Je regarde tous les sites style IKEA et autres et j’ai aussi commencé à regarder les appartements sur Kangalou (qui est un site-web absolument merveilleux) pour me donner une idée de ce qui nous conviendrait comme quartier et etc. SO MUCH PLANNING! And I looooove it.

Je me laisse emporter facilement je dois le dire. Je carbure aux projets, ça c’est vrai.

Ciao bye.

♥♥♥♥

Rosie