Pas la meilleure, pas la pire

Pas mon genre de parler de mes états d’âmes sur les réseaux sociaux en général mais aujourd’hui, c’est une belle journée. Pas la meilleure, pas la pire mais…c’est une belle journée! Dans ma tête et en général aussi. Il neige et j’ai envie d’aller jouer dehors. Je planifiais parler de mon super week-end qui s’en viens mais après avoir lu cet article sur le site web Les Nerds ,je me devais de le mentionner car elle a su me décrire en un seul texte et moi-même je n’aurais pas su l’expliquer aussi bien.

Je vous laisse le lire par vous-même. http://www.lesnerds.ca/ca-nous-arrive-a-tous-de-craquer/

Un passage : Quand tu te demandes si mourir ça fait mal, niaise pas. Parce que même si tu pars doucement, ça fait toujours mal. C’est tentant de tourner la switch à off comme pour la tv, pendant une seconde de voir les couleurs de la vie quoi que c’est pas mal du noir et blanc ces temps-ci, et la minute d’après d’avoir juste du beau vide pas bruyant. Pas oppressant. Sauf que ce n’est pas une solution. Si y a de la neige grise dans ta tv, appelle le gars du câble, il va te les ramener tes couleurs.

♥♥♥

Rosie

Publicités

Anxiété, quand tu nous tiens.

Salut vous!

10356393_10203667175614833_1423236535249267024_n

Aujourd’hui, je ne savais pas de quoi parler et c’est en allant sur internet que je me suis dis, pourquoi pas ne pas parler de mes faiblesses (de ma plus grande faiblesse en fait). Ça sonne un peu déprimant peut-être mais je crois aussi que de montrer nos faiblesses peut emmener du bon et aussi des discussions.

Ce n’est pas tout le monde qui le sais mais je suis une personne EXTRÊMEMENT anxieuse. Pour moi, c’est sous la forme de crises de panique. Environ 16 % des Québécois présentent des symptômes de troubles anxieux et c’est pas peu dire. Parfois j’ai des grosses crises d’angoisses où je suis incontrôlable…des moments difficiles où j’arrive à peine à respirer, je pleure sans arrêt, je  »shake » pour aucune raison et je suis étourdie. Dans ma famille,  il y a plusieurs personnes qui sont anxieuse et parfois, l’anxiété est de cause génétique. Qui sait?

J’essaie de passer par dessus c’est certain mais parfois, quand la crise d’angoisse arrive…c’est pas super évident de se relever.

Je sais qu’il y a pire que moi, that I know.

♥♥♥

Rosie

Source : http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/troubles-anxieux/

 

Les reliques du passé

 

Ça me fait toujours drôle de retomber sur des vieux textes que j’ai écris. J’étais récemment majeure à ce moment là.

Texte écrit le 26 mars 2009:

Le soleil me rappelle aussi que j’ai le droit au bonheur. Malgré que je suis un peu folle dans ma tête, je vois bien que le bonheur est à portée de main.  Il faut juste que j’apprenne à serrer le poing assez serré pour garder ce bonheur, mais je dois le laisser respirer sinon ça peut se retourner contre moi. Si les amis partent, les souvenirs eux restent bien encrés dans ma mémoire. Pas question pour eux de partir.

J’espère aussi que toi tu ne m’oublie pas.

J’en retrouve un peu partout de mes vieux textes, j’en mettrai une fois de temps en temps.

♥♥♥♥

6287e158642f292e208f23e6aa2a8f28

Rosie

 

Échec et Moi

Dark_Chess_Game_by_maido

C’est difficile de passer par dessus les échecs. Que se soit avec un chum/blonde, des amis, à l’école et au travail, c’est toujours difficile de faire le deuil d’une relation et autre.

Pour ma part, j’ai vécu un échec récemment. J’ai finalement arrêté d’aller à l’université. Je me disais que je devais me forcer et que j’aimerais ça avec le temps mais finalement, même rendu à mon premier stage, je me suis rendu compte que l’enseignement n’était pas fait pour moi. Pour moi, une personne EXTRÊMEMENT anxieuse, le fait d’annuler ma session et de ne plus y retourner m’a vraiment mise toute à l’envers. J’ai pleuré pas mal parce que je me trouvais vraiment  »loser » et poche de pas me forcer au moins un peu. Du moins, c’est ce que je croyais.

Sincèrement, je crois, avec le recul, que je suis retourné à l’école car j’avais envie de faire quelque chose et c’est pas mal en même temps que mon chum est retourné à l’université. À ce moment là, je ne me voyais pas continuer de travailler dans le système de la santé. Maintenant les choses sont différentes.

J’en ai parlé pas mal autours de moi et leur aide m’a vraiment apaisé.

Quand on vis un échec, il faut absolument ne pas se laissé abattre. Étant une personne parfois pessimiste, c’est difficile pour moi de voir le bon côté des choses mais j’essaie de laisser mon entourage m’encourager. Je sais que c’est difficile pour l’égo mais en même temps….est-ce que je vais passer ma vie à faire quelque chose que je n’aime pas?

♥♥♥

Rosie

“Some infinities are bigger than other infinities.”

Bon c’est lundi, c’est une autre semaine. What’s uuuup!? Not much. J’ai eu une fin de semaine occupée à cause des scouts (eeeeh oui j’anime aux scouts de 9-11 ans…que j’en vois un faire des jokes de nœuds). J’ai moi-même été scout de 13-15 ans environ! (un beau moment dans ma vie en général)

Le chapitre Charlély

collage

Je voudrais vous parler de mon neveu Charlély. Charlély est né en mai 2006 et il est le fils de ma soeur Léa. Ma soeur, sans entrer dans les détails, a eu son enfant à presque 19 ans et elle habitait encore à la maison. J’avais alors 15 ans.  Quand il est né, il avait des problèmes de santé, il a failli y passer. Un dur moment pour nous ET pour lui.

Au mariage de ma sœur au mois d’août 2014, je lui ai écris ceci :

En 2006, tu m’as fait le plus beau cadeau du monde, celui d’être tante. Charlély m’a sauvé la vie, je dois te le dire. Quand je ne voyais plus le soleil, Charlély me l’a montré quand il est arrivé. À L’hôpital, maman me demandait d’être forte pour toi, j’ai eu beaucoup de misère car j’ai toujours été la petite sœur.

Pour faire court, au secondaire, j’ai vécu des moments pas mal difficiles. Quand j’avais 16 ans, je vivais de l’intimidation et avec mon petit Charlély qui m’attendais à la maison le soir, ça a été plus facile de passer au travers. Lui et moi on a un lien que personne d’autre n’a.  Même aujourd’hui, alors que ma soeur est partie de la maison, lui et moi on a un lien très fort, un peu difficile à expliquer. Il a va avoir 9 ans en mai et je capote intense et je ne suis même pas sa mère.

Quand j’ai commencé à sortir avec mon chum Jean-Sébastien, Charlély (il avait presque 3 ans à l’époque) ne comprenait pas que je puisse donner de l’attention à quelqu’un d’autre que lui alors il se mettait souvent entre nous pour ne pas qu’on s’embrasse. Il s’est habitué avec le temps par contre.

Je dis souvent à la blague qu’il est mon premier amour!

♥♥♥

Rosie

Les belles histoires des pays d’en bas

935927_10200246006447742_1750747981_n

Parfois, j’ai des journées ou ça va bien mais parfois, comme aujourd’hui, j’ai des journées moins belles où je me pose beaucoup trop de questions et ou je pense trop au futur. Sincèrement, aujourd’hui j’ai envie de me cacher dans un trou et d’y rester. Je me sens un peu comme quand j’ai décidé d’arrêter l’université. Je dois dire que j’étais dans une grosse phase de  « pas bon » comme ma mère dirait. J’ai passé un bon 2 mois à pleurer tous les soirs dans mon lit, pas vouloir voir personne et à devoir prendre des médicaments pour dormir.

Aujourd’hui encore j’ai des passes où ça va pas bien mais je dirais que depuis mon secondaire 1 (début d’adolescence) je suis une personne qui est du côté triste plus souvent qu’autrement. Quand on me regarde j’ai l’air de la personne rieuse et qui aime la vie tout le temps mais c’est parfois totalement le contraire. Don’t judge a book by its cover.

Mon chum m’aide beaucoup dans mes moments les moins beaux et je lui en suis reconnaissante. On a vécu pas mal de choses moi et lui dans l’année 2014. Je ne sais pas c’est quoi avoir une maladie mentale mais certain jour, j’ai l’impression que la chimie de mon cerveau n’est pas bien faite, une impression que je suis sur le bord de la dépression. Pourtant, j’ai vécu avec quelqu’un avec une dépression, je sais c’est quoi chez les autres.

Aujourd’hui, j’ai envie d’aller en vacances et d’y rester.

Rosie

Le pouvoir de la culpabilité

 

tumblr_static_tumblr_l72xf5izno1qb5nu3o1_500

Après le temps de fêtes vient le temps de la culpabilité!! OH QUE OUI! On se dit: Awwww mais je devrais prendre la résolution de me mettre en forme et etc. Je ne suis pas au dessus de ça…ça c’est certain.

Je me surprends même à allé regarder sur tout plein de sites de cure detox, de gym et de diète pour me donner l’impression de vraiment faire quelque chose. Finalement, comme à chaque année je me MOTIVE intense pour me remettre en forme pour finir par ne pas y aller par manque de motivation. Un coup de pied au cul s’il vous plait?!

Comme à chaque fois, je ne fais rien. Mais sincèrement, bien au delà des résolutions, c’est vrai que je veux me mettre en forme parce que l’année 2014 à été une année de prise de poids pour moi. Je veux être en forme mais pour moi le gym c’est zéro motivant. Je dois me trouver une activité.

J’ai déjà fait du Zumba et j’ai adoré ça. Je devrais en refaire.

Des suggestions?

♥♥♥♥

Rosie